1954-1997 La vie du Clemenceau

(d'après Le Clemenceau 1957-1997 - Vice-Amiral Vercken, CV Hébrard Editions SPE 1997)

L'ordre de mise en chantier date du 26 mai 1954, la construction débute en novembre 1955. Mis à l'eau le 21 décembre 1957, il effectue ses premiers essais à la mer le 23 novembre 1959.

1961
22 novembre : le Clemenceau est admis au service actif et affecté au groupe des porte-avions (ALPA).
Il appareille aussitot pour Toulon qui devient son port d'attache.
29 novembre : Arrivée à Toulon.
Décembre : Entraînement des flottilles d'Alizé (4F - 9F) et d'Aquilon (11F -16F).

1962
Janvier : Stage de défense aérienne à la mer au centre d'entraînement de la flotte conjugué avec un entraînement ASM. Groupe aérien mixte avions-hélicoptères (Alizé de la 9F Aquilon de la 16F, HSS de la 31F)
29 janvier au 5 février : Participation à l'exercice OTAN BigGame, avec la 6ème flotte américaine (porte-avions Saratoga et Intrepide). en Méditerranée occidentale, en tant que porte- avions ASM.
9 mars au 2 avril : Participation à l'exercice OTAN Dawn Breeze VII, dans la zone de Gibraltar. Au cours de cet exercice: appontages et catapultages de Gannet et de Sea Vixen de la Royal Navy et d'un Crusader provenant du porte-avions Saratoga, à titre expérimental, en vue de l'acquisition de ce type d'appareil par l'aéronautique navale.
4 mai au 11 juin : Participation à la croisière de printemps de l'escadre avec le Colbert, dix escorteurs et un pétrolier, en Atlantique, Manche et mer du Nord.
Escales à Brest (11-15 mai), Le Havre (18 mai), Rotterdam (22-26 mai), Hambourg (28 mai-1er juin). Groupe aérien composé d'Aquilon et d'Alizé.
Août : Exercices en Méditerranée et en Atlantique, avec Alizé et HSS. Escale à Lisbonne.
8 au 11 octobre : participation à l'exercice national Linois, exercice de protection d'un convoi Algérie-France mettant en jeu la quasi totalité des bâtiments stationnés à Toulon.
11 octobre : embarquement à bord du général de Gaulle pour la fin de l'exercice. Accident à 'appontage d'un Alizé, et mort des deux membres de l'équipage.
17 au 20 octobre : Embarquement de quatre Etendard IV de série de la flottille 15F pour une campagne d'évaluation.

1963
11 février au 23 mars : Participation à la croisière de l'escadre avec la 4F (Alizé), le 16F (Aquilon) (HSS). Escales à Las Palmas (grande Canarie) , à Dakar le 21, à Abidjan le 26 février, Pointe Noire puis Libreville du 6 au 10 mars et à Casablanca du 15 au 19 mars.
21 mai au 16 juin : Le Clemenceau participe à divers exercices en Méditerranée avec l'escadre, mais n'effectue aucune escale. Groupe aérien comportant des Alizé, des Aquilon et des Etendard.
6 au 10 août : Transit Toulon-Brest. Grand carénage pendant 7 mois

1964
17 au 20 mars : Essais machines sur la base des Glénans.
8 au 14 juin : Transit Brest-Toulon avec escale à Gibraltar les 11 et 12 juin.
A partir du 1er juillet : Début du tournage à quai du film "Le ciel sur la tête", long métrage réalisé par Yves Ciampi, avec l'acteur Jacques Monod dans le rôle du "Pacha".
29 juillet au 9 Août : Poursuite du tournage du film à la mer au large des côtes de Provence, avec un groupe aérien composé d'Alizé et d'Etendard.
7 au 23 octobre : Participation à la sortie d'escadre Lavezzi II de part et d'autre des bouches de Bonifacio. Escale à La Spezzia du 9 au 12 et à Ajaccio les 17 et 18. Exercice ASM Libeccio.
4 novembre au 17 décembre : Stage au Centre d'entraînement de la flotte sous la forme de cinq courtes sorties avec des groupes aériens mixtes, avions-hélicoptères, difficiles à mettre en oeuvre simultanément. Exercices de défense aérienne et de lutte ASM.

1965
22 février au 26 mars : Participation à la croisière d'escadre Lobos centrée principalement dans la région des îles Canaries. Groupe aérien composé de la 4F ( Alizé ), de la 31F et de la 33F ( hélicoptères HSS). Escales à Mers el-Kébir (24-26 février), Madère (2-5 mars), Las Palmas (12-17 mars), Casablanca (19-23 mars). Exercice d'assaut héliporté franco-espagnol dans l'ile de Fuerteventura les 9-10 mars.
28 avril au 9 mai : Premiers appontages de jour sur le Clemenceau de quatre intercepteurs tous temps F8E (FN) Crusader récemment livrés à l'aéronautique navale par la firme Ling-Temco-Vought.
12 mai au 25 juin : Sorties au large des côtes de Provence et de Corse. Participation à l'exercice OTAN Fair Game III (17-26 mai), à l'exercice d'intervention Alligator en Corse (10-12 juin) et escale à Palma de Majorque (18-21 juin).
2 au 13 août : Sortie au large de la Corse avec escale à Propriano.
14 au 16 octobre : Participation à la sortie d'escadre Lavezzi III au large des côtes de Provence et de Corse.
16 au 25 novembre : Sortie d'entraînement avec escale à Ajaccio du 20 au 22.
30 novembre au 11 décembre : Transit Toulon Brest avec escale à Lisbonne du 3 au 6 décembre.

1966
1er janvier : entrée en grand carénage (pour 1 an) à Brest.

1967
19 janvier au 17 mars : Essais et entraînement en Atlantique avec les flottilles 4F (Alizé),12F (Crusader), 15F et 17F (Etendard).
10 au 16 avril : Transit Brest-TouIon avec la 12F
17 au 29 avril : Stage ALPA en Méditerranée avec les flottilles 9F 12F 15F 16F.
13 mai au 10 juin : Stage de défense aérienne à la mer au centre d'entraînement de la flotte. Escale à Villefranche du 20 au 22 mai.
12 au 17 juin : Traversée Toulon-Brest. Exercices avec les escadres de la Méditerranée et de l'Atlantique.
1er septembre au 13 octobre : Exercice franco-ivoirien interarmées Alligator III en Côte d'Ivoire, avec l'escadre de la Méditerranée, l'Arromanches et la flottille amphibie. Le groupe aérien comprend trente six avions (6 Crusader 12 F, huit Alizé 4F, dix huit Etendard IV M 11F et Etendard IV P 16F). Le but de cet exercice est d'évaluer les capacités de soutien que le porte-avions et son groupe aérien peuvent apporter à des troupes en mission d'intervention, loin de toute base support et en climat tropical. L'efficacité de l'aviation embarquée a été démontrée du 11 au 16 septembre, trois cent quarante-sept sorties sont effectués et plus de quatre-vingt sorties par jour sont réalisées les 12 et 14 septembre. Des enseignements précieux sur le positionnement du porte-avions, les cycles à adopter, la mise en oeuvre des avions en atmosphère chaude, les relations entre états-majors à terre et embarqués, l'instinct de la reconnaissance embarquée, sont tirés de cet exercice.
Escale à Dakar le 6 septembre. Exercice de débarquement à Monogaga entre le 10 et le 15 septembre. Escale à Lisbonne du 3 au 8 octobre. Retour à Brest le 13 octobre.
2 au 5 novembre : Transit Brest-Toulon sans groupe aérien.
8 novembre au 1er décembre : Campagne d'entraînement des formations et de qualification à l'appontage avec 6F et 9F (Alizé), 14F (Crusader), 15F 17F et 59S (Etendard). Appontages de nuit d'Alizé et de Crusader.

1968
29 janvier au 1er février : Sortie au large de Toulon pour rechercher le sous-marin Minerve, disparu en plongée le 27, avec les HSS de la 31F et de la 33F
1er au 9 février : Sortie de groupe sous les ordres d'Algroupa avec le groupe aérien embarqué pour la campagne du Pacifique: 9F, 17F, 31 F (trente quatre appareils). 22S (Alouette), auquel s'ajouteront pendant le transit quatre Super Frelon destinés à l'escadrille 27S du C.E.P
12 mars au 18 mai : Traversée Toulon-Tahiti par le cap de Bonne-Espérance. Le 12 mars le porte-avions appareille avec un groupe aérien mixte composé de douze Alizé (9F), six Etendard IV M (17F), quatre puis trois Etendard P (16F), dix HSS (31F), quatre Super Frelon (27S), quatre Alouette 3 et six Alouette 2 (22S). Au cours du transit, il fait escale à Dakar (18-22 mars), Diego-Suarez (9-13 avril) et Nouméa (6-11 mai) et participe à l'exercice franco-malgache Lémurien avant son escale à Madagascar. Après cinquante-sept jours de mer, il prend le coffre A, le 18 mai au soir à Vairao. L'activité, très soutenue - quarante-neuf jours avec activité aérienne et neuf cent quatre appontages (jour et nuit) - permet aux pilotes de voler régulièrement loin de tout terrain de déroutement. Le 20 avril, dans l'océan Indien, un Etendard P tombe en mer à la suite d'une panne de réacteur Le pilote s'ejecte et est récupéré sain et sauf.
10 juin au 11 septembre : Participation à la campagne d'expérimentations nucléaires du C.E.P à Mururoa et Fangataufa: quatre tirs, les 7 et 15 juillet, les 3 et 24 août, le dernier étant le premier tir d'une bombe thermonucléaire française. Pendant cette période. le porte-avions effectue cinq sorties opérationnelles entrecoupées de quatre séjours à Vairao 3 576 heures de vol sont exécutées par le groupe aérien. Le 11 septembre : Retour à Vairao pour indisponibilité d'entretien d'un mois, et changement de commandant.
16 octobre au 19 décembre : Traversée Tahiti-Métropole par le cap Horn, au sein du groupe Alfa. Le transit retour s'effectue sans les Super Frelon de la 27S rentrés en Polynésie. Le porte-avions passe le cap Horn le 30 octobre, est au mouillage à Rio Galegos le 1er novembre et participe à un passex franco-argentin, du 2 au 4 novembre, puis fait escale à Rio de Janeiro (9-14 novembre) avant un nouveau passex, avec les brésiliens cette fois. En cours de transit, le Clemenceau reçoit mission de faire route vers Port-Gentil et Libreville pour y effectuer des démonstrations aériennes au profit des autorités gabonaises. Après une courte escale à Dakar (5-6 décembre), il débarque les flottilles à Toulon (12-15 décembre) et arrive à Brest le 19 décembre. En 47 jours de mer, 861 appontages et 2400 heures de vol ont été effectués en 30 jours d'activités aériennes. Les conditions météorologiques dans le Pacifique Sud, une mer belle et chaude, avec des visibilités réduites et des vents faibles et les contraintes de PIM pour rallier le Golfe de Guinée ont limité l'activité. Un Etendard a été ramassé sans volets à une vitesse relative de cent dix-huit noeuds.

1969
7 février au 3 mars : Participation à la croisière d'hiver de l'escadre de l'Atlantique (7-20 février) avec escale à Madère le 13 février puis à Las Palmas du 21 au 25 février. Exercice franco-espagnol Atlantide 69 du 25 au 28 février, avec l'escadre de la Méditerranée. Groupe aérien mixte avions-hélicoptères 4 F et 6 F (Alizé), 32 F et 33 F (HSS).
5 au 14 mars : Qualification de pilotes de la 59 S et entrainement des flottilles 4 F et 6 F en Méditerranée.
23 au 27 mars : Transit Toulon-Brest sans groupe aérien.
A partir du 24 avril : Porte-avions indisponible pour travaux puis IPER de 10 mois.

1970
16 mars au 9 avril
: Essais à la mer après IPER, puis entraînement aviation avec les flottilles 4F, 11F, 14F et 16F Qualification de pilotes d'Etendard et de Crusader de nuit.
19 au 22 mai : Exercice de débarquement Goéland sur les côtes du Morbihan avec l'Arromanches et la flottille amphibie.
24 au 28 mai : Participation à l'exercice national de défense aérienne Datex 70 organisé par l'armée de l'Air
1er au 20 juin : Croisière de printemps de l'escadre de l'Atlantique en mer du Nord et mer de Norvège, escale à Rotterdam du 5 au 9 juin et à Oslo du 15 au 18 juin. Du 8 au 13 juillet : 1ère campagne d'essais du prototype Breguet Jaguar Marine au large de Lorient (douze appontages). Pilotes: J. Jesberger, C.C. Goupil et L.V. Pierre.
28 septembre au 23 octobre : Sortie d'entraînement sur les côtes de Bretagne et dans le golfe de Gascogne.
5 octobre : Un Etendard IVP de la 16F effectue un vol record de plus de 3 heures sans escale, du Clemenceau dans le golfe de Gascogne à la verticale de Porto Vecchio, en Corse et retour à bord. Ce vol aur nécessité deux ravitaillements en vol.
22 octobre : lors d'un appontage de nuit, un Crusader se casse en deux sur l'arrondi. La partie avant de l'avion parcourt la piste oblique et tombe à l'eau à son extrémité. Le pilote est repêché indemne par le Kersaint qui faisait fonction d'escorteur rescue.
1er au 6 novembre : Exercice Kroumir d'interception de Mirage IV avec les flottilles 12F, 14F, et 16F.
10 novembre au 11 décembre : Sortie d'escadre et entraînement des flottilles dans le golfe de Gascogne.

1971
31 janvier au 22 février : Transit Brest Toulon avec les flottilles 4F, 12F, 14F et 32F. Exercices en Méditerranée avec le centre d'entraînement de la Flotte.
20 au 22 février : Escale à Villefranche
24 février au 27 mars : Participation à la croisière d'hiver de l'Escadre de l'Atlantique avec les flottilles 4F, 11F, 12F, 16F et 17F.
2 au 5 mars : Escale à Madère
8 et 9 mars : Assistance au pétroliers Océan Bridge et British Comet au large du Cap Finisterre.
10 au 19 mars : Exercice Finisterrex, puis Toucan V (23 au 26 mars). Retour à Brest le 27 mars.
24 mai au 4 juin : Transit Brest Toulon avec escale à Barcelone (28 mai au 1er juin)
11 au 17 juin : Participation aux exercices Meditex 71 et Constellation dans le cadre des manoeuvres nationales interarmées (Manat 71) avec à son bord un groupe aérien de 40 avions (10 Crusader, 6 Alizé, 24 Etendard)
19 juin : Le président de la République Georges Pompidou embarque à bord pour la revue navale qui se déroule au large des côtes varoises.
22 au 26 juin : Transit Toulon Brest sans opérations aériennes
27 septembre : Pendant une sortie au profit du cours supérieur interarmées, décrochage intempestif d'élingue au cours du catapultage d'un Etendard IV P sur la catapulte avant. L'avion s'arrête à l'extrémité avant du pont. Pas de conséquence grave ni pour le personnel ni pour le matériel.
15 au 26 octobre : Transit rapide Brest-TouIon et 2ème campagne d'essais du prototype Jaguar Marine dans le golfe du Lion (21 appontages). Pilotes: Jacques Jesberger, C.C. Goupil.
2 novembre : En Méditerranée, au cours du transit retour Toulon-Brest, un matelot stationnant sur un sponçon de coupée est emporté par une lame, au large des côtes d'Espagne, et, après un jour de recherches, est porté disparu.
22 au 26 novembre : Transit rapide Brest-Dakar et démonstration d'intervention, organisée à l'initiative d'ALPA. En quarante-huit heures, une trentaine de Crusader et d'Etendard catapultés du porte-avions atterrissent à Dakar, que le porte-avions atteint à son tour après quatre jours de mer Groupe aérien: 4F, 12F, 14F 16F et 17F
26 novembre au 15 décembre : Escales à Dakar, puis Las Palmas et participation à la croisière d'automne de l'escadre de l'Atlantique (en particulier, exercice ASM Albatros).

1972
9 février : Pendant une sortie d'entraînement individuel, accrochage sur le pont entre deux Alizé au cours d'un catapultage de nuit. Deux appareils endommagés, mais pas de conséquence pour le personnel.
17 février au 3 mars : Participation à la sortie d'hiver de l'escadre de l'Atlantique sur les côtes du Maroc. Escale à Casablanca du 22 au 27 février, puis à Toulon.
6 au 10 mars : Exercice interarmées Frégate en version porte-hélicoptères : intervention héliportée en Corse (désert des Agriates) avec 1 300 hommes de la 11 ème division parachutiste et des commandos Marine, des Puma et Alouette de l'Alat, des Super Frelon (32 F) et des HSS (33 F).
9 mars : une Alouette de I'Alat est accidentée à l'appontage sur l'avant du pont d'envol. Hélicoptère détruit. Equipage et passagers indemnes.
13 au 25 mars : Transits rapides Toulon-Brest puis Brest Toulon.
25 mars : Emission de variété radiophonique réalisée à bord au large de Toulon par l'ORTF avec le journaliste Yves Mourousi et la chanteuse Line Renaud. Retour à Brest le 30 mars.
16 mai : Décrochage intempestif d'élingue au cours du catapultage d'un Etendard IV M sur la catapulte latérale. L'avion s'arrête avant l'extrémité de la piste oblique. Pas de conséquence grave.
22 mai au 10 juin : Sortie de printemps de l'escadre de l'Atlantique en mer du Nord et mer de Norvège. Escale à Kristiansand (Norvège) du 1er au 5 juin, puis opération "Rayon vert" : reconnaissance des Etendard jusqu'aux iles aux Ours et interceptions pacifiques d'avions de patrouille maritime soviétiques "Bear" et "Badger" par les Crusader. Groupe aérien :10 Alizé 4 F, 8 Crusader 14 F, 18 Etendard IV M, 11 F et l7 F, 4 Etendard IV P, l6 F.
10 juin : Au large des îles Orcades, transfert à la mer sur le Foch de la quasi-totalité du groupe aérien et, par Super Frelon de la majeure partie du personnel du groupement aviation et du service Vols. Passage à effectif réduit spécial en version porte-hélicoptères, avec 4 Alizé et 4 Super-Frelon.
11-12 juin : Escale des deux porte-avions en rade de Scapa Flow.
16 au 20 juin : Escale à Cherbourg avec l'Arromanche pour la "Semaine de la Marine".
26 septembre au 10 novembre : Exercices ASM avec le centre d'entraînement de la flotte et l'escadre de l'Atlantique. Groupe aérien : Super-Frelon de la 32 F
22 novembre au 13 décembre : Exercices d'intervention Pré-Sterne puis Sterne 72, avec le Foch et l'Escadre.

1973
17 janvier au 10 février : Exercice OTAN "Sunny Seas" en Atlantique avec l'escadre. Escales à Lisbonne du 19 au 22 janvier et du 1 au 4 février.
23 et 28 janvier : Disparitions en mer d'un officier-marinier et d'un matelot.
12 février : entrée en IPER à Brest.
16 octobre au 23 novembre : Essais et reprise de l'entrainement. Escale à Rotterdam du 15 au 18 novembre.
30 novembre au 14 décembre : Exercice Capricorne en Méditerranée avec escale à Toulon du 7 au 10 décembre.

1974
4 au 27 février : Essais d'aviation à la mer "post IPER"
4 au 22 mars : Transit Brest-Toulon, puis exercice Sardane en Méditerranée du 11 au 13. Retour à Brest le 22 mars.
6 mars : Participation au sauvetage de l'équipage du caboteur espagnol Barcia au large de Cadix.
2 au 4 mai : Exercice Galère.
6 au 28 mai : Participation à la croisière de printemps de l'escadre de l'Atlantique. Exercice Croix du Sud à l'ouvert de Gibraltar. Escale à Vigo (Espagne) du 17 au 20 mai.
1er juin : Passage en version porte-avions PA1.
17 au 21 juin : Exercice d'intervention Sterne 74 avec le Foch, en Atlantique.
24 septembre : Un tracteur de pont d'envol tombe dans la fosse de l'ascenseur avant. Le conducteur est tué.
28 septembre : Le groupe Saphir (TO 624.2) est constitué. Il se compose du Clemenceau, du Tourville, du Bouvet, des pétroliers ravitailleurs Saone et Aber Wrach. A bord du porte-avions sont embarqués le commando Jaubert, quatorze Etendard IV M (17F), trois Etendard P (16F), huit Crusader (14F), cinq Alizé (4F), huit HSS (33F), deux Super Frelon (32F) et deux Alouette III (22S). Le groupe est commandé par le C.V. Degermann, Commandant le Clemenceau, l'état-major est renforcé par trois officiers d'Alacant et d'Alpa.

8 octobre 1974 au 25 mars 1975 : Mission SAPHIR

8 octobre au 15 novembre : Le groupe Clemenceau, Bouvet et Saone appareille de Brest le 8 octobre pour Djibouti qu'il rallie le 15 novembre. Le canal de Suez étant fermé, le transit se fait avec escales à Las Palmas (12-14 octobre) et La Réunion (2-6 novembre), en passant par le cap de Bonne-Espérance le 26 octobre. Rencontre avec le groupe Léningrad (URSS) près du Cap et exercices avec les bâtiments sur zone et les troupes à terre pendant le transit. Un HSS est détruit en exercice à terre. Pas de victime.
15 novembre au 4 février : Pendant son séjour sur zone, le groupe Clemenceau effectue des exercices interarmées Tarante, Galamo, Matapan dans le golfe d'Aden, et fait escale à Bombay (12-17 décembre) puis Karatchi (19-24 décembre). Il est de retour à Djibouti le 30 décembre et une partie du groupe aérien est mis à terre à Ambouli.

1975
La mission de présence se poursuit avec une escale à Djibouti (16-21 janvier) et l'exercice interarmées SABA (28-30 janvier).
21 et 22 janvier : Inspection du TG par le chef d'état-major de la Marine.
4 février au 25 mars : Le groupe appareille de Djibouti, le 4 février, vers l'île Maurice.
7 février, l'île est dévastée par le cyclone Genaise. L'escale est annulée et le Clemenceau, seul, fait route à vingt-quatre noeuds pour être à Port Louis le 10 février au matin. Pendant une semaine, il participe aux secours avec des bâtiments américains, britanniques et soviétiques.
Après une courte escale à La Réunion (19-24 février) et une participation à l'exercice Orchidée, le porte-avions poursuit son transit vers Brest en faisant escale au Cap (28 février-4 mars), puis à Dakar (15-18 mars).
25 mars : Retour à Brest. Fin de la mission SAPHIR.
1er avril au 30 juin : IPER à Brest.
30 juin au 11 juillet : Essais après IPER et premiers essais du Super Etendard. Visite de M. Jacques Chirac, premier ministre.
18 septembre au 1er octobre : Reprise de l'entraînement au large de Brest. Un crash de Crusader à l'appontage le 24 septembre (dégâts matériels).
4 au 10 octobre : Transit de Brest à Toulon, nouveau port-base des porte-avions, qui constituent le noyau du groupe aéronaval.
14 octobre au 12 décembre : Sorties d'entraînement au large des côtes de Provence avec participation à l'exercice national Datex du 20 au 24 octobre et escale à Marseille du 5 au 8 décembre.

1976
3 au 27 février : Participation à la sortie d'hiver de l'escadre de la Méditerranée.
Escale à Istanbul du 13 au 18 février. Essais du Super-Etendard.
8 mars au 28 avril : Sorties d'entraînement individuel. Escale à Villefranche du 12 au 15 mars et à Calvi du 24 au 26 avril.
3 au 13 mai : Exercice OTAN Dawn Patrol avec la 6ème flotte U.S.
20 mai au 6 juin : Sortie de printemps de l'escadre en Méditerranée orientale. Escale à Alexandrie du 25 au 31 mai.
11 juillet : Participation à la Revue navale qui se déroule entre Nice et Toulon. Embarquement à bord de Mr. Giscard d'Estaing. président de la République.
19 juillet au 15septembre : Début d'IPER.
1er au 12 octobre : Exercice OTAN Display Determination avec la 6ème flotte U.S. suivi d'une escale à Barcelone du 13 au 18 octobre.
25 octobre au 10 décembre : Seconde demi-IPER.

1977
17 janvier au 4 mars : Essais divers relatifs au Super-Etendard et sorties d'entraînement individuel.

5 avril au 21 juin 1976 : Mission SAPHIR Il

Le groupe aéronaval est envoyé en mission de présence dans le golfe d'Aden. La jeune République de Djibouti accède à l'indépendance alors qu'un conflit oppose ses deux voisins, l'Ethiopie et la Somalie dans la province de l'Ogaden.
5 avril : Le groupe appareille vers Djibouti sous le commandement du C.A. Ménettrier (ALPA). Le groupe aérien: six Alizé (4F), seize Etendard IV M (17F 11F), quatre Etendard IV P (16F), dix Crusader (12F), deux Super Frelon (32F), deux Alouette (23S). Le canal de Suez est franchi le 12 avril et le porte-avions arrive à Djibouti le 16.
16 avril au 11 juin : Trois sorties d'entraînement en océan Indien (25 au 29avril, 6 au 12 mai, 23 au 30 mai).
7 mai : accrochage entre deux F8E et deux MIG 21 Sud Yéménites, dans le golfe d'Aden - Sans conséquence.
18 mai : destruction d'un Super-Frelon lors d'un décollage de nuit à terre (Ali-Sabieh).
11 juin : un Etendard IV P percute l'eau dans le golfe de Tadjourah. Le pilote est porté disparu.
14 juin : En mer Rouge. transfert par hélicoptères de personnel et de matériels sur le Foch qui assure la relève du Clemenceau pour la poursuite de la mission Saphir II. Un matelot disparaît en mer.
17 juin : Franchissement du canal de Suez.
21 juin : Arrivée à Toulon. Fin de mission Saphir II.
30 juin au 13 juillet : Essais du Super-Etendard. Entrée en grande IPER-refonte.
13 juillet : Début d'IPER-refonte portant notamment sur la réfection des logements, la modernisation du central informations (installation du SENIT), l'adaptation au Super-Etendard et les installations pour l'arme nucléaire tactique.

1978
Au cours de l'IPER: - jumelage du Clemenceau avec 159 RIA de Briançon - baptème d'une mascotte : Clem un jeune tigre né au zoo du Faron.
22 novembre : Sortie d'IPER-refonte. Début des essais à la mer jusqu'en janvier 1979.

1979
22 janvier : Passage en version PA 1.
29 janvier au 22 février : Stage au centre d'entrainement de la flotte, avec escale à Palma de Majorque du 17 au 19 fevrier.
9 au 20 mars : Participation à la sortie d'escadre Cariatides en Méditerranée centrale. Le 11, accident grave au catapultage d'un Etendard 17 F sur la catapulte latérale (deux disparus, un mort, trois blessés).
13 au 17 mars : escale à Athènes puis retour à Toulon.
18 avril au 2 mai : Transit Toulon-Brest. Exercice amphibie Exentia sur les côtes de Vendée, escale à Brest du 25 au 27 avril, et retour à Toulon.
9 au 24 mai : Participation à l'exercice OTAN Dawn Patrol interrompue par une avarie de turbine. Début d'une indisponibilité de trois mois.
12 au 30 septembre : Essais de machines après réparation, entraînement individuel et participation. avec le Foch, aux journées de la Marine à Cannes (28-30 septembre).
4 au 24 octobre : Entraînement individuel, puis exercices d'escadre et escale à Lisbonne du 15 au 19 octobre.
14 au 24 novembre : Exercice îles d'or avec l'escadre de la Méditerranée. Mise en oeuvre des Super-Etendard de la 11 F.
17 décembre : Passage à effectif réduit et début d'IPER de cinq mois. Travaux d'adaptation du porte-avions au Super Etendard.

1980
13 mai au 4 juillet : Reprise de l'effectif PAl. Essais après l'IPER et remise en condition opérationnelle, avec escale à Propriano (Corse) les 7 et 8 juin.
10 au 24 septembre : Essais et entraînement aéronautique.
30 septembre au 23 octobre : Participation à l'exercice OTAN Display Determination avec escales à La Sude (Crète) le 12 octobre et au Pirée du 13 au 16 octobre.
1er au 12 décembre : Participation à l'exercice Frimas 80 avec l'escadre. Escale à Palerme (Sicile) du 4 au 7 décembre.

1981
15 février au 7 mars : Sorties d'entraînement, individuel et avec l'escadre. Exercice d'entraînement aux missions nucléaires Tarot.
10 au 27 mars : Exercice inter-escadres Ares 81 en Atlantique puis escale à Casablanca du 18 au 22 mars.
11 mai au 4 juin : Participation à l'exercice interallié Dual Dagger puis à la sortie Coriolan du groupe aéronaval de l'escadre en Méditerranée Orientale. Escales à Ajaccio le 16 mai, à Salonique du 21 au 24 mai, et à Marseille du 30 mai au 1er juin.
2 au 4 juin : Exercice d'entraînement aux missions nucléaires, Tora.
14 juillet : Une délégation du bâtiment représente la Flotte de Méditerranée et défile à Paris à l'occasion de la fête nationale.
3 septembre : Visite du ministre de la Défense, Charles Hernu.
7 au 18 septembre : Participation à l'exercice interallié Océan Safari 81 en Atlantique, avec des bâtiments des deux escadres et le porte-avions américain Eisenhower.
21 au 24 septembre : Escale à Hambourg.
27 au 30 septembre : Escale à Brest puis retour à Toulon.
19 au 25 octobre : Exercice d'intervention Frégate dans la région d'Argelès, puis escale à Cannes.
26 octobre : Un Crusader de la 12F catapulté du porte-avions s'abîme en mer en vol au large du cap Camarat.
27 au 31 octobre : Exercice interarmées d'intervention Farfadet en Corse avec la 11 ème Division et vingt-sept hélicoptères Puma et Gazelle de l'ALAT à bord.
1er au 7 novembre : Exercices avec le Foch. Exercice d'entraînement aux missions nucléaires Tarot 2.
14 au 30 novembre : Participation à l'exercice îles d'or avec l'escadre et la 6ème flotte américaine (porte-avions Nimitz) Escale à Barcelone du 28 au 30 novembre.
2 décembre : Passage à l'effectif PA2 (version porte-hélicoptères).
14 au 16 décembre : Campagne de tirs d'essai de Super Etendard armés de missiles AM39 au CEV

1982
10 au 18 janvier : Exercice d'héliportage Agriates en Corse, avec vingt-cinq hélicoptères Puma de l'ALAT et des Super Frelon.
1er février : Entrée en IPER.
28 juin au 13 juillet : Essais à la mer après IPER.
14 juillet : Participation à revue navale à Toulon en présence de Mr François Mitterrand, président de la République. Porte-avions maintenu à l'effectif PA2 (porte-hélicoptères).
15 au 19 novembre : Poursuite de l'IPER, puis essais à la mer à partir du 25 octobre. Passage à l'effectif PA1 le 19 novembre.
21 novembre au 6 décembre : Sortie du groupe porte-avions en Atlantique avec le Foch (Opération Thiof). Groupe aérien de trente cinq appareils. Escale à Casablanca du 27 novembre au 2 décembre.

1983
7 au 8 février : Sortie d'escadre Escaume, interrompue le 7 février par suite de ruptures des "carottes" d'admission de vapeur aux deux catapultes. Au retour à Toulon, la totalité du groupe aérien est débarquée par grue sur le quai et convoyée à Hyères par la route.
8 au 18 mars : Essais de catapultes. Porte-avions à nouveau disponible en version PA2.
17 au 22 avril : Participation à l'exercice interarmées Farfadet sur les côtes du Languedoc-Roussillon avec quinze avions et vingt hélicoptères ALAT et Marine.
2 au 12 mai : Sortie avec le Foch, puis entraînement des hélicoptères de l'ALAT avec escale à Gênes du 6 au 11.
1er au 11 juin : Sortie d'entraînement et escale à Naples du 6 au 9 juin.
13 juin au 8 juillet : Stage au centre d'entraînement de la flotte avec escale à Monaco du 18 au 20 juin. Réception du Prince Rainier à bord.
6 juillet : accident d'appontage de nuit d'un Crusader (dégâts maténels seulement).
31 août : Mise en alerte du Clemenceau pour intervention au Liban, vers lequel le Foch appareille le 2 septembre.
20 au 22 septembre : Sortie interarmées Harmonie avec l'armée de l'Air.
30 septembre : Appareillage de Toulon vers le Proche-Orient, sans groupe aérien à bord.
4 au 6 octobre : Le porte-avions rejoint la TF 452 devant Beyrouth le 4 octobre au matin. Le passage en PAl débute en mer par hélicoptères et s'achève au mouillage à Larnaka. Le transfert de 592 personnes, 120 tonnes de matériels et de munitions est effectué par les CTM de l'Ouragan et les Super-Frelon. Le CA Klotz, CTF 452, embarque avec son état-major le 5 octobre, et le groupe aérien (six Crusader (12F), quinze Super Etendard (11F, 14F, 17F), trois Etendard IV P (16F), cinq Alizé (6F), six Super Frelon (32 et 33F) est récupéré le 6 octobre après l'appareillage des deux porte-avions.

6 octobre au 30 novembre : Mission OLIFANT XVIII

Le Clemenceau est en soutien, chargé de renseigner, d'aider, de protéger les éléments français de la force multinationale de sécurité à Beyrouth et de riposter, en cas d'attaque, contre leurs positions. Il reste en permanence sous les feux pendant toute cette période et effectue de courts passages à Larnaka pour se ravitailler en eau. La nécessité de durer sur zone, sans échéance fixée pour le retour conduit à gérer avec parcimonie le potentiel des coups de catapulte. Quarante-quatre vols d'Alizé s'effectuent après décollage. Plusieurs événements vont marquer cette mission.
6 octobre au soir : Le porte-avions reçoit l'ordre de se positionner entre Chypre et la Crête pour assurer l'escale technique de cinq Super-Etendard prêtés par le gouvernement français à l'Irak, en guerre contre l'Iran. Pilotés par cinq pilotes de l'aviation embarquée les avions son récupérés le 7 octobre au soir. Catapultés le lendemain matin. Ils sont ravitaillés en vol par une Nounou et rallient directement Bagdad.
23 octobre : L'explosion d'un camion piégé fait s'effondrer l'immeuble Drakkar où était implanté un poste français, provoquant la mort de cinquante-huit parachutistes.
23 au 26 octobre, cent treize officiers, officiers mariniers et marins du Clemenceau et des flottilles ainsi que 4 gendarmes vont se relayer sur le chantier pour participer aux secours et au déblaiement. Dix blessés sont soignés à bord avant d'être évacués vers la métropole. Le 23 au soir, et le 24 octobre des Crusader et des Super-Etendard du groupe aérien escortent les avions du ministre de la Défense et du président de la République, venus sur les lieux de l'attentat. Le président Mitterrand effectue un cours passage à bord le 24 octobre en fin de matinée.
17 novembre : A 14h00 locale, le Clemenceau reçoit l'ordre de lancer une mission de rétorsion contre un camp de terroristes près de Baalbeck. Un dispositif de huit Super-Etendard est catapulté à 1550B. Les avions sont armés de quatre bombes de 400 kg ou six bombes de 250 kg. Deux Crusader assure leur protection sur le retour. L'objectif est traité à1620B. Tous les avions rentrent à bord.
29 novembre : Un Lynx (31 F) du Dupleix s'abîme en mer de nuit au cours d'une liaison entre Beyrouth et le Clemenceau (deux morts, un disparu).
30 novembre : La mission Olifant XVIII s'achève et le CA Klotz est remplacé par le VA Louzeau dans la fonction de CTF 452, le 1er décembre.

1er décembre 1983 au 14 mars 1984 : Mission OLIFANT XIX

Pendant toute cette période, le Clemenceau poursuit sa mission de soutien des éléments français à Beyrouth. Il reste à la mer, mis à part de courts passages à Larnaka pour ravitailler en eau et effectuer les retours de personnel.
3 décembre : Trois Etendard IV P escortés par un Super Etendard effectuent un vol de reconnaissance photo au-dessus du quartier de Chiyah à Beyrouth.
21 décembre : A la suite d'un attentat contre le poste français Frégate à Beyrouth. un Super-Frelon décolle à 2025B avec une équipe médicale. Il rentre avec huit blessés.
24 décembre : Visite de Mr. Charles Hernu, ministre de la Défense et du général Lacaze, chef d'état-major des Armées.
29 décembre : Pour vérifier la possibilité de réaliser une mission de rétorsion pendant l'absence du porte-avions. un vol de quatre Jaguar, ravitaillés par KC 1 35 décolle de Solenzara et effectue un tir canon sur but remorqué de la Meuse et retourne sur sa base de départ. Le Clemenceau assure la surveillance radar du sol sur zone.

1984
4 janvier : Le V.A. Louzeau et son état-major sont transférés sur le Duquesne. Le 5 janvier le porte-avions quitte la zone. Il arrive à Toulon le 8 janvier. Le changement de commandant a lieu le 12 janvier.
12 janvier au 14 mars : Suite et fin de la mission d'OLIFANT XIX.
24 janvier : Appareillage de Toulon vers le Liban. le groupe aérien comprend : Six Crusader 12 F, dix Super-Etendard 11 F et 14 F, trois Etendard IV P 16 F, cinq Alizé 4 F, quatre Super-Frelon 33 F, deux Lynx 31 F et trois Puma de I 'ALAT. Le porte-avions poursuit sa mission de soutien des forces françaises et effectue de courts passages à Larnaka. Pendant cette période, dix blessés de la FMSB sont évacués par hélicoptère et soignés à bord.
9 février : Visite de l'amiral Leenhardt, chef d'état-major de la Marine.
15 février : Un Alizé en mission est atteint par un missile sol-air vraisemblablement syrien mais rentre à bord sans dommage important.
3 mars : Visite de monsieur Cheysson, ministre des Affaires étrangères.
9 mars : une cigogne emprunte le circuit "canard boiteux" et demande une assistance technique après son poser à bord. Une EVASAN est réalisée vers Hyères par COTAM. L'événement est repris par TF1 et FR3.

14 mars au 4 mai Mission OLIFANT XX

Au cours de cette période, le porte-avions participe à l'opération Carrelet de retrait du contingent français de Beyrouth, puis au maintien de la présence française au large du Liban. Il effectue une escale au mouillage à Alexandrie (14-21 avril) et quitte la zone le 29 avril, vers Toulon.
20 au 31 mars : Opération Carrelet. Le rembarquement du contingent français de Beyrouth se fait sur l'Esterel, l'Ouragan et le porte-avions. L'opération se termine le 31 mars, par une prise d'armes à terre à laquelle assistent MM. Claude Cheysson et Charles Hernu. Au cours de cette période. les hélicoptères transportent 1342 personnes et 16 blessés. Les pilotes sont maintenus en alerte jour et nuit du 24 au 31 mars.
5 mai au 30 juillet : Période d'entretien à quai, à effectifs réduits.
31 juillet au 14 septembre : Reprise du plan d'armement PA l. Avarie de turbine à quai le 14 septembre.
17 septembre 1984 au 10 janvier 1985 : Réparation de la turbine, puis essais propulsion. Reprise de l'effectif PA l.

1985
11 au 31 janvier : Entraînement individuel et qualification de pilotes.
3 au 22 février : Participation à l'exercice d'escadre Amphora. avec escale à Lisbonne du 14 au 18.
25 février au 21 mars : Exercice Tarot 85, puis entraînement individuel.
4 au 16 mai : Participation à l'exercice OTAN Distant Hammer en Méditerranée.
9 mai : crash d'un Crusader sur le pont au cours d'un appontage de nuit. Appareil détruit, pilote sauf. Un deuxième Crusader endommagé.
17 mai au 4 juin : Participation à la sortie d'escadre Amphitrite. Escale à Port-Said du 19 au 24 mai et à Naples du 29 mai au 2 juin.
28 mai : un Alizé en présentation à l'appontage percute la mer sur l'arrière du porte-avions. Pilote disparu, les trois autres membres de l'équipage sont sauvés.
1er août au 2 septembre : Passage du porte-avions à l'effectif PA2.
3 septembre : Passage à effectif réduit et entrée en IPER modernisation de quatorze mois pour remise en état de l'appareil propulsif, extension des moyens de liaison, de calcul et d'information, et installation de deux systèmes d'armes d'auto-défense Crotale Naval Edir en remplacement de deux groupements d'artillerie de 100 mm (tribord avant et babord arrière).

1986
31 octobre : Début des essais après IPER (essais nautiques, aviation et Crotale).

1987
23 janvier : Fin des essais.
6 février : Bâtiment déclaré disponible et réarmé à effectif paix normal, en version PAl.
9 mars au 3 avril : Embarquement du groupe aérien "Nord". A partir du 16 mars, sortie d'entraînement Odysseus avec l'escadre. Escale à Naples du 23 au 28 mars.
27 avril au 16 mai : Poursuite de l'entraînement. Participation à l'exercice OTAN Dragon Hammer du 6 au 13 mai.
16 mai au 26 juin : Participation à la croisière d'escadre Armorique en Méditerranée et Atlantique. Escales à Barcelone du 18 au 23 mai, à Brest du 4 au 9 juin et à Casabianca du 17 au 22 juin.
12 juin : Crusader endommagé à l'appontage dans le golfe de Gascogne.
25 juillet : Dans la nuit du samedi au dimanche, le porte-avions reçoit l'ordre de passer en alerte à 24 heures pour une mission outre-mer. Le Clemenceau est en période de permissions par bordée, en plein rotary d'été. Le groupe aéronaval TG 623.2 est constitué sous le commandement tactique du CA Le Pichon, ALPA. Il comprend, outre le Clemenceau, les Frégates Lance Missile Suffren et Duquesne et le Pétrolier Ravitailleur Meuse. Le groupe aérien est composé de huit Crusader (12F), quatorze Super Etendard (11F, 17F), deux Etendard IV P (16F), six Alizé (4F), deux Super Frelon (33F), deux Lynx (31f) et deux Alouette III (23S).
30 juillet au 12 août : Le TG 623.2 appareille vers Suez, le 30 juillet en début d'après-midi. Il franchit le canal le 5 août et entre dans le golfe d'Aden le 10 août.
Le 30 juillet 1987, lorsqu'il appareille pour le Golfe où le conflit Iran Irak fait rage, des centaines de personnes massées dans les passes de Toulon viennent lui apporter leur salut. Au fil des ans de véritables relations d'amitié et d'affection se sont nouées entre le Clemenceau et Toulon, son port base et sa ville marraine. Le coeur du grand port du Levant a bien souvent battu au rythme des départs et des retours de mission du porte-avions.
13 août : Début de l'opération Promethée. Le porte-avions reçoit l'ordre de se positionner en mer d'Oman. La mission du groupe est d'assurer la protection du trafic marchand français dans le golfe Persique pendant les hostilités entre l'Iran et l'Irak. Il arrive sur zone le 15 août.
21 août : Changement de commandant en zone d'opérations.
21 août au 10 septembre : Patrouille en zone d'opérations, puis transit vers Djibouti que le porte-avions rallie le 10 septembre après quarante deux jours de mer pour une période d'entretien de quinze jours. Une partie du groupe aérien est desserrée sur le terrain d'Ambouli.
26 septembre au 25 octobre : Seconde patrouille en zone d'opérations. Les conditions de température sont moins éprouvantes. Le porte-avions rallie Djibouti le 25 octobre pour une seconde période d'entretien comportant une visite intermédiaire de catapultes réalisée en quinze jours.
12 novembre au 1er décembre : Troisième patrouille en zone d'opération. Interception de P3F iranien par les Crusader en CAP.
20 et 21 novembre : Visite de monsieur Giraud, ministre de la Défense, et de monsieur Fillon, président de la commission de la Défense à l'Assemblée.
2 au 20 décembre : Le porte-avions est en période d'entretien à Djibouti.
10 décembre : Un Lynx est accidenté au cours d'un vol à partir de terre. Pas de victime.
21 au 30 décembre : Quatrième patrouille en zone d'opérations. Escale au mouillage à Bombay (30 décembre-3 janvier).
23 décembre : Visite de M. Mitterrand, président de la République, accompagné de M. Giraud et de M. Hassan Gouled Aptidon, président de la République de Djibouti.

1988
3 janvier : Appareillage de Bombay, puis zone d'opérations.
20 janvier : Interception de deux May soviétiques en patrouille dans la zone.
25 janvier au 13 février : Période d'entretien à Djibouti.
14 février au 15 mars : Cinquième patrouille en zone d'opérations. Au cours de cette période, poursuite de la protection des bâtiments de commerce, renseignements sur les activités maritimes et aériennes iraniennes, entraînement mutuel avec le groupe aérien du porte-avions USS Enterprise.
15 mars au 7 avril : Période d'entretien à Djibouti.
7 avril au 6 mai : Sixième patrouille en zone d'opérations. Regain de tension entre les Etats-Unis et l'Iran à l'issue de l'explosion de l'USS Roberts sur une mine et de l'opération de rétorsion américaine le 18 avril contre trois plates-formes pétrolières et des bâtiments de combat iraniens. Protection de bâtiments marchands dans le détroit d'Ormuz. Interception de May soviétiques et de P3 iraniens.
6 au 25 mai : Période d'entretien à Djibouti.
26 mai au 26 juin : Mission de présence en océan Indien. Escale à la Réunion (3-7 juin) puis mouillage à Port Louis - île Maurice (9-15 juin).
26 juin au 15 août : Sixième patrouille en zone d'opération qui se déroule dans des conditions difficiles en raison d'un fort khamsin soulevant le sable du désert, limitant la visibilité et provoquant des températures élevées.
17 juillet : Accident du Super-Etendard 54 à l'appontage de nuit. Le pilote est tué. L'activité iranienne sur zone a pratiquement disparu. Le processus de paix est engagé entre les deux belligérants.
15 août au 4 septembre : Période d'entretien à Djibouti pendant laquelle la décision est prise de faire rentrer le groupe aéronaval en métropole.
4 septembre au 16 septembre : Transit Djibouti-Toulon. Le groupe franchit le canal de Suez le 11 septembre.
15 septembre : Visite de M. Chevènement, ministre de la Défense.
16 septembre : Accueil de M. Rocard, Premier ministre. Accostage à Toulon. A son retour, plus d'un an après, la fièvre s'est emparée de la ville de Toulon. Les cloches battent à toute volée. Des centaines de plaisanciers lui font une escorte d'honneur. Massés sur les points hauts qui dominent la rade des milliers de personnes saluent et acclament le porte-avions qui, sa longue flamme de guerre déployée dans le vent, rejoint les appontements de Milhau où des centaines de familles impatientes attendent le moment de serrer dans les bras un mari, un fils, un frère, un fiancé. Emotion, fierté, affection des Toulonnais. A 10.000 kilomètres de son port base, soutenu successivement par le Suffren, le Duquesne, le Dupetit-Thouars, le Du Chayla les pétroliers ravitailleurs d'escadre Durance, Meuse et Var, le Clemenceau a tenu la mer durant 230 jours.
26 novembre au 10 décembre : Sortie d'escadre Icare avec escale à Palerme (Sicile) du 28 novembre au 3 décembre.

1989
19 janvier au 3 février : Sortie d'escadre Iberia. Escale à Valence (Espagne) du 26 au 31 janvier.
4 au 14 février : Exercice interallié Phinia avec le Foch et le porte-avions USS Théodore Roosevelt.
4 février : un Crusader percute la mer au cours d'une patrouille. Pilote disparu. Appareil détruit.
7 avril : Passage en version PA2 pour entrée en IPER.
16 mai au 17 novembre : indisponibilité périodique entretien réparation (IPER).
20 novembre au 20 décembre : Essais après IPER. Entraînement de pilotes de l'ALAT

1990
22 janvier au 9 février : Suite des essais après IPER, puis qualification de pilotes à l'appontage.
5 au 26 mars : Stage au centre d'entraînement de la flotte. Escale à Palma de Majorque (du 23 au 26 mars).
29 au 30 mars : Entraînement de pilotes de l'ALAT
20 avril au 2 mai : Exercices Dam/Tam, puis Farfadet (intervention héliportée avec les hélicoptères de l'ALAT.) Escale à Barcelone (du 27 avril au 2 mai).
18 au 29 juin : Essais du Super-Etendard modernisé et de l'Etendard IV P modernisé. - Présentations d'Alpha Jet à l'appontage - Entraînement Puma pour l'ALAT
9 août : A 2000Z, le Clemenceau est mis en alerte alors que le personnel est en permission d'été par bordées et en période de relève correspondant au rotary annuel.
12 août : Embarquement de quatre Puma, trente Gazelle, soixante-dix véhicules et six cents personnes du 5ème RHC.
13 août : Mission Salamandre. Appareillage du TG 623.2 commandé par le CA Wild et composé du Clemenceau, du Colbert et du Var. Le reste du groupe aérien : quatre ALM (4F), huit Puma (5ème RHC) et deux Dauphin (23S) est ramassé l'après-midi. Le canal de Suez est franchi dans la nuit du 17 au 18 août et le porte-avions arrive à Djibouti le 22 août.
26 août : Changement de commandant à Djibouti.

28 août au 5 octobre Poursuite de l'opération SALAMANDRE

Le porte-avions appareille de Djibouti le 28 août et après une série d'exercices dans le golfe d'Oman avec les forces armées des émirats Arabes Unis et du sultanat d'Oman, il transite vers Yanbu pour y débarquer, le 24 septembre, les éléments du 5ème RHC. Il franchit Suez le 1er octobre et rentre à Toulon le 5 octobre.
1er novembre : Passage à l'effectif PAl.
1er au 17 décembre : essais du Super-Etendard modernisé.

1991
9 au 18 janvier : Entraînement escadre.
4 février au 27 mars : Qualification de pilotes à l'appontage. Escale à Marseille du 23 au 25 mars.
8 au 15 avril : Exercice d'escadre Sardinia avec escale à Ajaccio les 14 et 15 avril.
18 au 23 avril : Escale à Naples.
31 mai au 14 juin : Escale à Lisbonne puis exercice OTAN Ocean Safari en Atlantique, réunissant cent dix bâtiments appartenant à onze nations alliées.
18 au 28 juin : Essais et évaluation opérationnelle d'un Hawkeye E2C américain (avion AEWembarqué).
21 juillet à quai à Toulon : grave incendie dans le sous-hangar 3, endommageant les freins d'appontage situés au plafond. Passage en version PA2 le 12 août.
5 septembre : Escale à Saint-Tropez.
16 septembre au 8 novembre : Trois sorties d'entraînement au profit des pilotes de l'ALAT.
18 au 19 septembre : escale à Villefranche.
5 octobre : Cérémonie de parrainage du Clemenceau par la ville de Toulon.
12 au 15 novembre : Exercice interallié Iles d'or 91 (quarante bâtiments appartenant à neuf nations). suivi d'une escale à Palerme du 15 au 19 novembre.
19 au 20 novembre : Exercice franco-tunisien Pangolin suivi d'une escale à Tunis du 24 au 26 novembre.

1992
2 janvier : Entrée en IPER de longue durée.
5 au 25 juin : Fin d'IPER et essais à la mer.
20 au 25 juillet : Reprise de l'entraînement en version PA2.
8 au 10 septembre : Poursuite de l'entraînement en version PAl.
21 septembre au 23 octobre : Stages "RECO". ALFAN et ALAE Exercice Dasix - La Fayette Exercice Tarot. Escale à Monaco du 16 au 19 octobre.
5 au 26 novembre : Sortie Hamilcar avec la FAN. Exercice franco-tunisien Pangolin. Exercice italien Isola Bella. Escales à Tunis du 9 au 12 et à Naples du 16 au 20.

1993
25 janvier : Le porte-avions appareille pour une sortie de qualification de jeunes pilotes. Il est rappelé à Toulon le 26 ianvier au matin pour se préparer à appareiller vers l'Adriatique. Ainsi débute le cycle des missions Balbuzard décidé pour assurer la sécurité des militaires français de la FORPRONU engagés en ex-Yougoslavie.

28 janvier au 15 mars : Mission Balbuzard, première patrouille.

28 janvier : Le porte-avions reprend la mer avec à son bord le CA WILD CTG 470.01 et son état-major. Il fait partie de la TF 470 composée du Clemenceau, du Jean Bart, du Suffren, du La Motte Picquet. du Georges Leygues, du TCD Foudre et des pétroliers ravitailleurs Marne et Meuse. Le groupe aérien est constitué de dix huit Super Frelon (17F, 11F), quatre Crusader (12F), trois Etendard IV PM (16F), six Alizé (6F), quatre Super Frelon (32F. 33F), deux Dauphin et une Alouette III (23S). M. Pierre Joxe, ministre de la Défense, l'amiral Lanxade, chef d'état major des Armées, et l'amiral Coatanéa, chef d'état major de la Marine sont à bord à l'appareillage.
31 janvier : Le porte-avions est sur zone en Adriatique où se trouve déjà le groupe de l'USS Kennedy Les aéronefs sont placés en alerte pour des missions de reconnaissance, d'appui, d'interception ou de SAR.
19 au 23 février : Escale à Trieste.
28 février : Début du parachutage US dans les enclaves musulmanes.
15 mars : Le porte-avions rentre à Toulon pour une période d'entretien.

29 mars au 21 juin : Mission Balbuzard, deuxième patrouille.

29 mars : Le TG 470.01 composé du Clemenceau, du Georges Leygues et du Cassard appareille de Toulon. Le groupe aérien est inchangé. Un demi-commando Jaubert (puis Trepel) est embarqué.
31 mars : La résolution 816 du Conseil de sécurité des Nations Unies décide la création d'une No Fly Zone au-dessus de la Bosnie.
6 avril : Déploiement des armées de l'air alliées sur les terrains italiens.
8 avril : Première mission d'Alizé ELINT
10 avril : Permanence de 2 AWACS sur zone.
12 avril : Début de l'opération Deny Flight/Crécerelle. Permanence d'avions de chasse au-dessus de la Bosnie. Le soir, un Mirage 2000 de l'armée de l'Air s'écrase en mer en panne de réacteur. Le pilote s'éjecte. Reperé par le Lynx du Cassard, il est récupéré par un Dauphin du Clemenceau, à la limite des eaux territoriales croates.
19 au 24 avril : Escale à Trieste. Relève du groupe aérien Sud par le groupe aérien Nord.
3 au 10 mai : Mouillage à Corfou.
17 mai : Première mission RECO au-dessus de la Bosnie-Herzégovine par Etendard IV PM. Après une escale au mouillage à Trieste (21-25 mai) puis à la Sude (10-17 juin), le porte-avions rentre à Toulon le 21 juin et passe la suite au Foch.
21 Juin : Passage en version PA2. Période d'entretien jusqu'à la fin août.
27 août : Changement de commandant. Au cours de cette mission - 44 sorties de reconnaissance par Etendard IV P au- dessus de la Bosnie - 91 sorties ELINT, par Alizé ont été réalisées. L'entraînement à l'appui feu - type Bosnie - a débuté sur les champs de tir italiens pour les Super-Etendard.

2 septembre au 15 octobre : Mission Balbuzard, troisième patrouille.

Le Clemenceau appareille le 2 septembre au soir avec l'état-major du CA Witrand - CTF 470 - à bord, en compagnie du Suffren et de la Meuse - pour relever le Foch. Le groupe aérien est composé de : quinze Super Etendard (11F), quatre Etendard IV PM (16F), six Alizé (4F), deux Super Frelon (33F), deux Dauphin et une Alouette III (23S) et deux Puma (ALAT).
3 septembre : Visite de M. Balladur, Premier ministre, accompagné de M. Léotard, ministre de la Défense, de l'amiral Lanxade, chef d'état major des Armées, et de l'amiral Coatanéa, chef d'état major de la Marine.
7 septembre : Le porte-avions est sur zone et commence les vols au-dessus de la Bosnie. Les missions d'appui, en alerte en vol, débutent avec des Super Etendard armés de bombes ou roquettes. Les activités aériennes se coordonnent avec celles de l'USS America et de l'HMS linvincible qui sont aussi en Adriatique.
18 septembre : Catapultage de 2 Sucap en alerte au profit du TG 440 qui assure la mission Sharp Guard de contrôle de l'embargo contre la Serbie et le Montenegro.
20 au 26 septembre : Escale au mouillage à Corfou.
15 octobre : Retour à Toulon pour intervention sur une turbine.
Au cours de cette mission : 64 sorties de reconnaissance tactique, 66 sorties de permanence d'appui, 36 sorties ELINT au profit de Deny Flight/Crécerelle, 12 sorties Sucap au profit de Sharp Cuard on été réalisées.

1994

24 mars au 3 mai : Mission Balbuzard, quatrième patrouille.

24 mars : Appareillage de Toulon avec le Jean Bart et la Marne. Le CA Witrand et son état-major sont à bord. Le groupe aérien est inchangé. Un demi commando du commando de Penfentenyo est à bord.
27 mars : Pendant le transit, le Super- Etendard 5 s'abîme en mer. Le pilote est récupéré sain et sauf. Les mission aériennes reprennent : reconnaissance, appui, ELANT, au profit de Deny Flight, Sucap au profit de Sharp Guard. L'USS Saratoga et l'Ark Royal sont sur zone.
5 au 10 avril : Escale à Trieste.
11 avril : La situation se dégrade à Gorazde. Le groupe aérien est mis en alerte.
15 avril : L'Etendard IV PM numero 115 est touché par un missile sol/air au cours d'une Reco sur Gorazde. Le pilote, le CC Clary, ramène l'avion à bord, fortement endommagé.
16 avril : Un Sea Harrier de l'Ark Royal est abattu à Gorazde.
21 avril : A la suite de l'invasion par les serbes des zone de sécurité, des frappes de rétorsion sont envisagées. L'ultimatum est fixé au 24.
23 avril : les porte-avions rejoignent leur zone de lancement mais le 24 seules les missions Reco sont catapultées.
3 mai : Le porte-avions rentre à Toulon.
5 au 14 juin : Exercices interalliés îles d'or, puis Dam/Tan.
9 juin : Récupération d'un hélicoptère américain Sea Hawk perdu de nuit dans la brume.

4 au 29 juillet : Mission Balbuzard. Cinquième patrouille.

4 juillet : Appareillage de Toulon en compagnie du Cassard et de la Marne. Le groupe aérien est composé de quatorze Super Etendard (11F), quatre Etendard IV PM (16F), quatre Crusader (12F), cinq Alizé (4F), deux Super Frelon (33F), deux Dauphin et une Alouette III (23S) et deux Puma (ALAT). Sur zone, le porte-avions retrouve l'USS Georges Washington et l'Ark Royal. Même mission que lors du séjour précédent.
15 au 19 : Escale au mouillage à Corfou.
29 juillet : Retour à Toulon. Au cours de la mission : 50 sorties de reconnaissance, 82 sorties de permanence d'appui au profit de Deny Flight, 16 sorties Sucap au profit de Sharp Guard ont été réalisées.
13 et 14 août : revue navale au large des côtes de Provence.
16 août au 10 octobre : Pré-IPER - passage à l'effectif PA2. A partir du 2 octobre : IPER (jusqu'au 28 juin 1995).

1995
28 juin : Sortie d'IPER.
29 juin au 28 juillet : Essais et reprise de l'entraînement. Escale à Barcelone du 24 au 27 juillet, marquée par une manifestation de l'organisation Greenpeace devant la coupée du Clemenceau.
4 août au 14 novembre : Indisponibilité à Toulon.
15 et 16 novembre : Essais propulsion.
22 au 28 novembre : Essais aviation.
6 au 17 décembre : Stage RECO ALFAN, puis ALAE.
14 décembre : Perte en mer d'un Alizé (4F) en retour de mission. Equipage sain et sauf.

17 décembre 1995 au 8 février 1996 : Mission Salamandre, première patrouille.

Après la signature du plan de paix en ex-Yougoslavie, le 14 décembre, l'OTAN reçoit mandat de l'ONU, le 16 décembre, de faire appliquer le volet militaire du plan de paix. Une force multinationale, l'IFOR, est créée, placée sous l'autorité de l'OTAN, à laquelle les forces françaises participent : la TF 470 assure leur soutien et leur protection à partir de l'Adriatique.
17 décembre : Appareillage de Toulon avec le Jean Bart et la Meuse. Le CA Célérier, CTF 470, est à bord. Le groupe aérien Sud correspond à celui de la dernière mission Balbuzard.
20 décembre : Début des missions aériennes au-dessus de la Bosnie, au profit de Decisive Edge. Présence sur zone de l'USS America et de l'HMS lIlustrious.
24 décembre : Visite de l'Amiral Lefebvre, CEMM.

1996
6 au 16 janvier : Escale à Toulon.
19 janvier : Reprise des vols opérationnels, au profit de Decisive Endeavour.
25 janvier : Visite de M. Alain Juppé, Premier ministre accompagné de M. Millon, ministre de la Défense, et du CEMM.
30 janvier au 2 février : Escale à Trieste.
8 février : Retour à Toulon. Au cours de cette mission : 46 sorties de reconnaissance tactique, 128 sorties de permanence d'appui, 10 sorties ELINT, 30 sorties de CAP au profit de Decisive Endeavour ont été réalisées.

13 au 29 mars : Mission Salamandre, seconde patrouille.

Au cours de cette patrouille, le Clemenceau est seul sur zone et effectue le quart des missions d'appui, en raison des mauvaises conditions météorologiques sur le nord de l'Italie.
16 au 27 mars : 38 sorties de reconnaissance, 86 sorties de permanence d'appui, 5 sorties ELINT, 11 sorties de CAP sont réalisées.
29 mars au 4 avril : Sortie de qualification.
28 mai au 25 juin : Plusieurs sorties successives.
28 au 31 mai : Remise en condition opérationnelle du groupe aérien Nord.
2 au 4 juin : Essais Super-Etendard modernisé.
5 et 6 juin : Exercice DAM/TAM.
10 au 25 juin : Sortie d'entraînement FAN, avec escale à Villefranche-sur-mer (15-16 juin) et Naples (21-24 juin).
16 septembre au 3 octobre : Sortie d'entrainement FAN avec escale à Barcelone (27-29 septembre).
20 au 25 octobre : Exercice Esterel et sortie de qualification.

25 novembre au 9 décembre : Mission Salamandre, troisième patrouille.

25 novembre : Appareillage avec le Duquesne et la Marne.
28 novembre : Début des vols au-dessus de la Bosnie. Le Clemenceau est le seul porte-avions sur zone. La situation à terre est calme.
5 au 8 décembre : Escale à Palerme.
9 décembre : Arrivée à Toulon en soirée. Bilan : 26 sorties RECO, 30 sorties d'appui, 2 sorties ELINT.

1997
29 janvier au 28 février : Sortie d'entraînement FAN avec les bâtiments du GASM. Escales à Naples (7-9 février) et à Casablanca (21-24 février).
23 au 28 mars : Sortie de qualification.
20 mai au 17 juillet : plusieurs sorties.
20 au 30 mai : Exercice Iles d'or Le Clemenceau fait parie du TG EUROMARFOR.
23 mai : Perte d'un Etendard IV PM. Avarie réacteur au catapultage. Pilote récupéré sain et sauf.
2 au 6 juin : Sortie de qualification.
7 juin au 17 juillet : Sortie Flambeau - avec escales à Portsmouth (16-20 juin), Brest (21-27 juin), La Corogne (30 juin-3 juillet), Livourne (13-15 juillet).
16 juillet : Sortie des anciens.
17 juillet : Sortie des commandants.
22 au 24 septembre : Passage en PA2.
25 septembre : Retrait du service actif.

2002-2008


A lire : la suite des tribulations de l'ex-Clemenceau ...