Les tireurs d'élite au sein du Commando-Marine de Monfort

Le commando de Montfort, spécialisé dans les appuis spéciaux, développe en ce moment le concept encore récent de tireur d’élite longue distance. Pour la première fois, le pool des tireurs d’élite vous invite à explorer cet univers de pointe…


L'hélicoptère est un vecteur intéressant pour le tir de précision à petite distance (-de 100 mètres), les tireurs utilisent alors des fusils de précision de type HKG3.

Les fusiliers marins et les commandos marine Frapper fort et loin Article paru dans Le lien n°54 du 1er semestre 2003 Le commando de Montfort, spécialisé dans les appuis spéciaux, développe en ce moment le concept encore récent de tireur d’élite longue distance. Pour la première fois, le pool des tireurs d’élite vous invite à explorer cet univers de pointe… Le concept de tireur de précision remonte au Moyen âge et la spécialité de tireur d’élite n’a cessé de se développer depuis la création de la poudre et des premières armes à feu. Des études indiquent que pendant la deuxième guerre mondiale, les alliés ont dépensé en moyenne 25 000 cartouches pour tuer un ennemi. Au Vietnam, cette statistique était de 20 000 coups pour un résultat identique. Ces mêmes statistiques attestent par ailleurs qu’1,3 balle seulement est nécessaire au sniper pour atteindre son but. En d’autres termes, un tireur d’élite n’utilise une deuxième cartouche que dans 30% des cas. Parallèlement, les faits parlent d’eux-mêmes. Un seul exemple, en 1942, Vassili Zaitzev, jeune paysan caucasien, fut nommé héros de l’Union Soviétique pour avoir tué 247 ennemis dont le major Koenig, commandant l’école des snipers de la Wehrmacht. Cet exploit est relaté dans Stalingrad, le film de Jean-Jacques Annaud.

Le tireur d’élite
Le tireur d’élite (TE) est un spécialiste des tirs de précision et de longue distance qui, pour atteindre son objectif, utilise des armes adaptées et l’ensemble des éléments naturels. Fiables, précis et disposant d’une grande puissance de feu, les tireurs d’élite peuvent être employés dans un large éventail de missions offensives ou défensives. Lors de missions offensives, les tireurs d’élite, mis en place en avance de phase, renseignent sur le dispositif et les préparatifs de l’ennemi. Au moment voulu, ils traiteront les objectifs de valeur comme les véhicules ou les chefs ennemis. Dans le cadre des missions défensives, les tireurs d’élite sont amenés à détruire les observateurs et les reconnaissances de l’ennemi, à alerter et à renseigner.

LE FUSIL SNIPER MAC MILAN MODELE 87 ELR
Calibre : 12.7
Contenance du chargeur : 5 cartouches
Poids de l’arme : 10,9 kg
Longueur de l’arme : 1,35 m
Longueur du canon : 79 cm
Vitesse initiale de la balle : 910 m/s
Lunette : Leupold & Stevens MK IV X16 ou système HORUS
Cette arme permet des tirs jusqu’à 1800 m de jour. Elle sera bientôt remplacée par le fusil de précision PGM HECATE II de calibre 12.7 mm (fabrication française).
McMillan Model 93

Calibre : 12.7mm

Constructeur : Mc Millan (USA)
PGM Hécate II

Pour le snipping lourd.
Calibre :
12.7 mm

Constructeur : PGM Precision company (France)

Le tireur d’élite longue distance
Les tireurs d’élite longue distance (TELD) s’entraînent tout particulièrement pour frapper loin (jusqu’à 1800 mètres de jour) et fort (ils utilisent le calibre .50 soit 12,7 mm). Les distances importantes nécessitent une parfaite connaissance des paramètres extérieurs, ce qui s’acquiert avec un entraînement rigoureux (au moins 3 séances de tir par semaine) et un équipement de plus en plus sophistiqué tels les télémètres laser, les mini-stations météo et l’assistant électronique calculant les corrections…
Au commando de Montfort, les tireurs d’élite sont rassemblés au sein d’une équipe appelée pool TE. Cette équipe n’est pas une structure permanente, mais permet de regrouper tous les tireurs d’élite des groupes de combat pour l’entraînement et le développement de nouveaux matériels. Tous sont brevetés chefs d’escouade commando ou chefs d’équipe commando. Ils participent au stage tireur d’élite marine d’une durée de 4 semaines. Avant ce stage, certains suivent une formation interne au commando. Par la suite, quelques tireurs seront plus particulièrement formés au tir longue distance.

La réflexion du commando de Montfort sur les tireurs d’élite a permis de définir la nouvelle articulation type de cellule TELD. Elle comprend à présent 4 éléments :

Sur cette équipe type vient se greffer un binôme de protection, doté d’une puissance de feu importante (M16/ M203). Sa mission est d’assurer la sûreté de l’élément TELD. Les tireurs d’élite longue distance du commando de Montfort sont régulièrement employés dans les opérations spéciales : appui spécialisé, destruction de matériel, contre-terrorisme maritime, lutte contre le narco-trafic… Des échanges avec d’autres forces spéciales françaises ou étrangères sont régulièrement organisés.

(Sources : Frapper fort et loin - Article paru dans Le lien n°54 du 1er semestre 2003 - en ligne également sur le site officiel MN - photos MN)


[Les commandos].[Sommaire Net-Marine]